Rôle-du-CLO-dans-la-reprise-des-entreprises

Le rôle du CLO externe dans la reprise des entreprises

La crise de la Covid-19 a exigé le déploiement d’un arsenal réglementaire complet et en constante évolution. Les entreprises traversent actuellement une période qui conjugue reprise économique et application de ces nouvelles dispositions réglementaires ; cette situation inédite donne un rôle prépondérant aux directions juridiques, dont le métier nécessite d’interagir et d’échanger avec de nombreux acteurs. 

L’étude du cabinet de conseil Day One « Covid-19 & directions juridiques : Retour d’expérience pour le futur » (juillet 2020), réalisée auprès de nombreuses directions juridiques de grandes entreprises et d’Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI) françaises, affirme que 87% des directeurs juridiques pensent que la crise va avoir un impact fort sur la conduite du changement vers davantage de digitalisation. Ainsi, dans un contexte de reprise de l’activité, le recours au CLO externe (Chief Legal Officer), semble plus que jamais nécessaire et peut constituer une véritable alternative pour les entreprises. 

Une transformation qui a obligé les entreprises à se réinventer et se renouveler 

En raison de sa complexité, de son ampleur et de son caractère imprévisible, la crise sanitaire a introduit de nouvelles manières de penser et d’agir : les entreprises ont dû repenser leurs méthodes de travail et, plus encore, leur façon d’aborder les difficultés. 

Le recours au CLO externe permet aux entreprises de bénéficier pleinement du rebond économique qui succède à cette crise conjoncturelle. Il facilite d’une part le travail des autres directions des entreprises, dans un contexte où les projets ont pris beaucoup de retard. D’autre part, il assure la sécurisation juridique des transactions, notamment les modalités d’application des nombreuses clauses et leur validité. Il dispose à ce titre d’un avantage comparatif non négligeable par rapport aux directions juridiques traditionnelles : la maîtrise complète des outils informatiques, de plus en plus utilisés aujourd’hui. 

Une fonction d’accompagnement des entreprises face à l’évolution de la législation

La seule application des textes n’est pas apte à assurer le retour au bon fonctionnement des entreprises. En ce sens, le rôle du CLO externe contribue à stimuler l’activité économique en évitant les contentieux et en prenant en compte la particularité de chaque situation ; il devient donc un véritable médiateur. Dans ce contexte, la question de la protection des données informatiques sensibles se pose avec acuité. En effet, on assiste aujourd’hui à une multiplication des cas de piratage ou de « rançongiciels » qui touchent les directions juridiques et les cabinets d’avocats. Celle-ci peut être vue comme la conséquence directe du développement du télétravail au sein des entreprises.

Cette transformation digitale est une réalité que les collaborateurs côtoient au quotidien, nécessitant donc un accompagnement adapté que seul le recours au CLO externe peut apporter de manière exhaustive. Le partage des fichiers avec suivi de commentaires, les discussions par messagerie instantanée, l’analyse des informations, mais aussi la maîtrise des contrats et des règles juridiques sont des solutions performantes et sécurisées que le CLO externe d’Eurafrique.Legal propose aux entreprises.

Le CLO externe, un nouvel outil et une solution innovante pour les entreprises

Le CLO externe permet ainsi aux entreprises d’être plus productives et de basculer dans un mode de service à la demande, accompagnant leur résilience et leur transition digitale dans un monde davantage connecté. Les Legal Bots, les Smart Contracts (« Contrats Intelligents ») mais aussi des outils d’hébergement sont autant de solutions concrètes offertes par le CLO externe d’Eurafrique.Legal, qui assiste les entreprises dans leurs missions au quotidien.

Retrouvez plus de détails sur notre CLO externe en cliquant ici. 

Articles récents